David
Fauquemberg

Amateur passionné depuis l’enfance, David Fauquemberg n’aura pratiqué le rugby, brièvement, qu’à l’université. S’étant écrié “Faute !” au cours du premier match, alors que le pilier adverse l’expédiait d’une manchette au front, il se fait aussitôt taxer de footballeur. On ne l’y reprendra jamais. Son roman Mal tiempo (Fayard, 2009) célèbre un art tout aussi noble : la boxe. Il est l’auteur de Nullarbor (Hoëbeke, prix Nicolas-Bouvier 2007) et Manuel El Negro (Fayard, 2013).

© C.Tamalet