La Maison

Les livres comme les maisons sont faits de pierres sauvages. Notre histoire ne déroge pas à la règle et comme son nom l’indique, la maison est bien née dans un sous-sol, entouré de livres, aménagé à la hâte en bureau de fortune, rue Charlemagne. Et d’emblée Dostoïevski y soufflait un mot d’ordre depuis ses Carnets du sous-sol : “Laissez-nous seuls, sans les livres, et nous serons perdus, abandonnés, nous ne saurons pas à quoi nous retenir ; quoi aimer, quoi haïr, quoi respecter, quoi mépriser ?” Il fallut vite déménager, l’affaire aurait pu virer à l’insalubrité. Nous sommes en septembre 2011 et la revue Feuilleton naît d’un désir : réunir au sein d’une publication à mi-chemin du livre et du magazine le meilleur du grand reportage étranger, et offrir un écrin à ce genre singulier entre fiction et réalité, la creative nonfiction. Un numéro zéro naît de trois bouts de ficelle, une équipe est constituée, des bureaux ouverts dans une ancienne blanchisserie industrielle au centre d’une cour pavée du 10e arrondissement, rue Jean et Marie Moinon, et nos publications commencent à arriver en librairie. Un bureau partagé, à l’image de la revue et des collections naissantes. Une autre revue, Desports, lancée dans la foulée et sur un coup de tête, se propose de réconcilier sport et littérature avec ce “premier magazine de sport à lire avec un marque-page”. En janvier 2013, le premier numéro débarque à son tour en librairie. Puis nous passons de la blanchisserie à l’échoppe : nos livres désormais en devanture, la maison d’édition s’installe dans une minuscule boutique aux volets bois peints de couleurs vives jouxtant un traiteur italien et un vendeur de vinyles. Une épicerie de l’Est parisien comme la carriole des quatre saisons d’Arthur Cravan. Deux collections de livres y naissent. “Feuilleton Non-Fiction”, d’abord, collection pionnière de ce genre littéraire singulier à la frontière de l’essai et du roman, la narrative nonfiction ou creative nonfiction, que nous traduisons souvent par “journalisme narratif”. En février 2013, le premier titre, un chef-d’œuvre du genre : Sinatra a un rhume, de Gay Talese, un auteur qui a le goût de travailler ses manuscrits dans le sous-sol de son immeuble de la 61e rue à New York. Parallèlement, le premier titre de la collection “Feuilleton Fiction”, L’Alphabet de flammes, contribue à distiller l’esprit de la maison, voix nouvelles étrangères et littérature d’avant-garde. En novembre 2014, les éditions du sous-sol deviennent un département du Seuil, s’épanouissent boulevard Romain Rolland dans le 14e arrondissement. L’équipe s’étoffe, les publications aussi. Il était inscrit dans le nom même de la maison que le sous-sol se trouverait un jour un seuil. Tout est histoire d’architecture. Après tout, les maisons d’édition ne sont-elles de vraies maisons ?

Visitons-en chaque pièce et partons à la rencontre de ses occupants. Cette maison, c’est aussi la vôtre. Bienvenue !

Les Collections

  • Revue Feuilleton

    Feuilleton, laboratoire de la creative nonfiction

    192 pages de reportages étrangers et de nouvelles littéraires, le tout accompagné d’infographies, d’illustrations et de photographies. Une revue à mi-chemin entre littérature et journalisme, au croisement du livre et du magazine, qui présente une certaine vision du monde sans prétendre à l’exhaustivité ni à l’illusion de l’objectivité. Pourquoi ce titre ? “Feuilleton” est le titre de la rubrique culturelle des journaux allemands, il trône en haut des pages culturelles comme sur d’autres les termes “Politique”, “Économie” ou “Sport”. Lancée en septembre 2011, la rédaction en chef de la revue est assurée par Gérard Berréby.

    Depuis 2014, La revue Feuilleton se décline en poche et regroupe par thématique les reportages parus. Un format différent, une identité graphique dans la lignée de la revue. L’invraisemblance du réel dans Le Diable à 37000 pieds, le fait divers dans La Blonde dans la valise, la drogue dans Confessions d’un gobeur d’ecstasy, l’économie dans Le Grand Tour, la musique dans À la recherche du silence.

  • Revue Desports

    Desports, le premier magazine de sport à la lire avec un marque-page

    En juin 1924, après avoir décrit l’enfer des bagnes, Albert Londres entreprend de suivre le Tour de France et ceux qu’il appelle Les Forçats de la route. De la dénonciation au récit de ce “tour de souffrance”, aucune rupture, plutôt l’évidente continuité du travail de journaliste. Père du reportage, Londres abolit les frontières entre sujets dignes et futiles : seule l’histoire prime. D’emblée, des liens indéfectibles unissent le sport au journalisme. Quand Henry Luce, éditeur du Time Magazine, fonde Sports Illustrated, il le définit ainsi : “Non pas un magazine de sport, mais le magazine des sports.” Le magazine Desports. Nous est revenu ce vieux mot français, “desport”, qui désigne autant les jeux de l’esprit que ceux du corps : “Divertissement, plaisir physique et de l’esprit”, comme nous renseigne le dictionnaire. Tous les sports, donc le livre Desports. Née en janvier 2013, la rédaction en chef de la revue Desports est conjointement assurée par Bernard Chambaz, Benoit Heimermann et Victor Robert.

  • Feuilleton
    Non-Fiction

    Feuilleton Non-Fiction”, des enquêtes à lire comme des romans

    La collection “Feuilleton Non-Fiction”, pionnière d’un genre littéraire singulier à la frontière de l’essai et du roman, la creative nonfiction, propose des enquêtes usant des techniques romanesques entre fiction et réalité. Dans la droite ligne de la revue Feuilleton, la collection “Feuilleton Non-Fiction” offre un écrin au “journalisme narratif”, et une maison à ses auteurs, Gay Talese, David Samuels, Michael Lewis, Susan Orlean, Nellie Bly, William Langewiesche, Evan Ratliff, Jon Mooallem, Joseph Mitchell, Ted Conover, etc. Les pionniers et nouvelles voix de la littérature de non-fiction racontent ensemble le roman de la réalité, effrayant, passionnant, nécessaire.

  • Feuilleton Fiction

    Les grandes voix de la littérature étrangère

    La collection “Feuilleton Fiction”, ce sont quelques pépites publiées chaque année, nouvelles voix de la littérature mondiale ou injustes oubliés de l’édition. Ben Marcus, Nathaniel Rich, James McTeer II, pour nos contemporains ; Darcy O’Brien, Olivia Manning ou l’immense Mordecai Richler, pour les classiques.

  • Beaux-livres

    Historiques, inattendus et farfelus

    Au bonheur des lettres a tout de suite donné le ton : historique, inattendu, farfelu. Le slogan de l’anthologie de Shaun Usher dont le deuxième volume, Au bonheur des listes, est paru en octobre 2015, résume parfaitement l’ambition de cette collection de beaux-livres : l’éclectisme et le pas de côté.

     

  • L’Entretien

     Dirigée par Laure Adler et Alain Veinstein, une nouvelle collection dédiée à la conversation

    Trois fois par an, 256 pages d’entretiens où acteurs de la vie culturelle – écrivains, artistes, philosophes, chercheurs – et membres de la société civile se livrent.

     

L’Équipe

  • BOSC_SITE

    Adrien
    Bosc 

    Fondateur et directeur des éditions du sous-sol.

  • DO_SERRO_SITE

    Claire
    Do Sêrro

    Éditrice, responsable des éditions du sous-sol, Claire a rejoint les éditions en 2014. Elle aime à penser que la littérature abolit les frontières, même si elle avoue un tropisme latin.

  • Iñaki
    Ponce Nazabal

    Secrétaire de rédaction des revues et projets illustrés, Iñaki a rejoint la maison en 2017.

  • GR20_SITE

    Gr20 Paris

    Composé du trio créatif Cyriac Allard, William Hessel et Claire Huberdeau, le studio des éditions donnent couleur, forme et identité graphique à nos idées.

  • BERREBY_SITE

    Gérard
    Berréby

    Rédacteur en chef de la revue Feuilleton, Gérard est aussi le fondateur des éditions Allia. Fabienne Lesage et Sébastien Coffy œuvrent à ses côtés.

  • CHAMBRAZ_SITE

    Bernard Chambaz,
    Benoit Heimermann,
    Victor Robert

    L’équipe de la revue Desports, ce sont trois amis, les gardiens du temple de la Littérature et du Sport.

  • MIGEOTTE_BONCENNE_SITE

    Colombe Boncenne
    & Virginie Migeotte

    Chargées des relations librairies des éditions, Colombe et Virginie nous accompagnent depuis le lancement de Desports en 2013.

  • ROCHE_SITE

    Estelle
    Roche

    Attachée de presse extérieure, Estelle est la voix de nos publications auprès des journalistes depuis  2014.

  • CHABROUX_SITE

    Sylvie
    Chabroux

    Attachée de presse extérieure, Sylvie s’occupe des beaux-livres de la maison.

La plaquette

Vous pouvez télécharger la plaquette :

160201_EDSS_PLAQUETTE_NARRATIVE_COUVE