Joseph
Mitchell

Né en 1908 dans une ferme de tabac et de coton en Caroline du Nord, après de brèves études de médecine Joseph Mitchell
s’installe à New York en 1929. Il devient reporter, d’abord pour le World et le Herald Tribune puis le mythique New Yorker.
Ses chroniques et portraits, oeuvre littéraire à part entière mêlant faits et fiction, furent réunis dans plusieurs recueils : My Ears Are Bent, Le Merveilleux Saloon de McSorley, Le Fond du port, Old Mr. Flood. Après la parution du Secret de Joe Gould, son livre culte, et jusqu’à sa mort, ce “parangon des journalistes” ne publie plus un papier et devient une sorte de Bartleby qui aurait troqué ses habits de scribe pour ceux d’un journaliste qui préfère ne pas, ou plutôt ne plus.