Feuilleton Nº

22

La province du crime

En 1963, le magazine américain Saturday Evening Post baptisait la ville de Youngstown : “Crimetown, USA”. Connue pour son industrie de l’acier, cette cité de l’Ohio a, au fil des décennies, fait du crime organisé le ciment de son organisation sociale. David Grann revient sur l’enquête rocambolesque menée, dans les années 1990, par Bob Kroner, un agent du FBI qui a permis le démantèlement de l’empire mafieux régnant sur la ville. Parmi les inculpés figurait James Traficant. Un homme qui, accessoirement, siégeait au Congrès américain…

Extrait

Les meurtres commis à Youngstown, dans l’Ohio, avaient un côté ordonné. Ils se produisaient généralement tard dans la nuit, à une heure où il n’y avait pas de témoins, où seules brûlaient encore les lueurs des hauts-fourneaux dans les aciéries. Tout le monde croyait savoir qui étaient les tueurs – ils habitaient dans le quartier, souvent un peu plus loin dans la rue –, mais personne n’avait jamais rien pu prouver. Leurs méthodes étaient quelquefois simples : une balle dans la nuque ou une bombe attachée sous le capot d’une voiture. Ou alors, d’autres fois, comme le jour où ils avaient eu John Magda, ils optaient pour davantage de mise en scène, neutralisant leur victime avec un pistolet paralysant et lui entourant la tête de ruban adhésif jusqu’à ce qu’elle ne puisse plus respirer.